Chandelle Magique

Pourquoi faire une chandelle Magique 

La Chandelle Magique a plusieurs applications 

- Vous désirez appuyer une intention autothérapeutique
- Vous désirez effacer une mémoire toxique 
- Vous désirez faire passer une âme errante

 
 Tant que c'est positif et que vous y mettez la foi c'est redoutablement efficace...
ATTENTION ... N'utilisez jamais pour quelque chose de negatif cat cela vous reviendra dessus !!! 

Comment faire une chandelle magique

La galette de cire se trouve facilement dans tous les bouddha shop de thailande mais en occident il faut la faire sois-meme en faisant fondre des bougies dans une casserole pleine d'eau ... Laisser refroirir et la galette se trouve figée en surface-

Dans le film ci dessous on voit que la galette est molle parce qu'il fait 40° dans le Samnak ... Pour ramolir votre galette utilisez un sêche cheveux

La meche est aussi tres largement utilisée en thailande pour tout ca qui est Bouddhiste, en occident trouvez du gros fil de coton et recomposez une meche
 
Et enfin le papier a inclure doit etre le plus fin possible, certains utilisent du papier essuie tout...

Chandelle magique par Chamane Mame

Comment utiliser une chajdelle magique 

Vous devez trouver un lieu ou vous pouvez ne pas être dérangé pendant une heure environ 
Et enfin vous avez sous la main les mantras ... vos volontés:  positives, et constructives... 
Vous allumez votre chandelle et vous respirez profondément 3, 6 ou 9 fois puis vous écoutez votre respiration, en pensant ... Inspiration : mantra 1 .... Expiration ... mantra 2
Gardez bien les yeux sur la flamme de la chandelle , variez les mantras, mais aussi, si votre mental (le bavard) vient vous parasiter, repoussez le gentiment en disant : ... plus tard je médite maintenant.... et puis, ....... revenez a vos mantras  :-)

Témoignage de Claire: Un profond ressenti

Bonsoir BERNARD… !
Des milliers de mercis s’envolent jusqu’à toi, témoignage de ma profonde reconnaissance pour ta disponibilité et tes précieux conseils.

Au-delà des heures, des minutes, j’ai tourné et tourné dans ma tête…fureté de gauche à droite, à la recherche de mille et un p’tits mots que je voudrais te souffler à l’oreille… car ai débuté ma première expérience bien maladroitement.

Parenthèse Imprévue : En exploration d’un bougeoir adéquat…n’ai trouvé « chaussure » au calibre de la cire solide… alors ai échafaudé, avec les moyens du bord, un support qui maintiendrait la précieuse bougie verticalement.

Avant de m’installer confortablement, tout heureuse, ai allumé la 1ère bougie…

Ai pris place commodément… Imperceptiblement, ai humé le délicat parfum qui imprégnait la pièce… de subtiles senteurs ont titillé mes narines… s’envolant, telles des notes de musique, empreignant l’atmosphère d’accords mélodieux.

Combien de temps s’était-il écoulé… ? Ne saurais le dire exactement… env. 20 min. La flamme blanche, tangua… s’éteignit à hauteur du fil blanc.
Ai renouvelé l’opération. Une flamme majestueuse, brillante se mit à tourner autour de ce que j’appellerais « une mèche à l’apparence rigide… »
Peu à peu, le paysage tout entier, avec ses sons, ses couleurs, ses parfums, s’estompa… s’éloigna… tout devint flou…

De mon cœur…ou de ma poitrine voire de mon plexus, une boule lumineuse jaillit, toute dorée… j’eus l’impression de me reconnecter à mon enfant intérieur… Rires, Bonheur, Joie…nous gambadions, si heureux de nos magiques retrouvailles, mains dans la main, dans une prairie tout en fleurs…
A l’instant même, alors que la flamme de la bougie déclinait, dans un dernier soubresaut, je crus l’entendre me dévoiler un ultime secret… dont je pris pleinement conscience…

Après une nuit agitée, ce matin, au réveil, j’étais quelque peu tristounette… mais ne sais pourquoi… ???
Ai débuté mon cérémonial… La flamme de la bougie me gratifia d’une surprise identique à celle du jour précédent. Après env. 20 min., la flamme tira sa révérence, sans crier gare.
Ai réitéré l’intervention. Une flamme à l’apparence souffreteuse vacilla… tremblota… J’ai entouré de mes deux mains cette faible étincelle de vie…Miraculeusement, une flamme féérique, d’une blancheur lumineuse s’est élancée au firmament... enveloppant la partie centrale tout entière de la bougie. Et durant env. 50 min.

Une effluve âcre… aigrelette, un fumet amer me piqua le fond de la gorge…

Brusquement, c’est comme si un tapis volant tout moelleux m’emportait, en toute confiance, dans des contrées familières… des endroits connus-inconnus..., tout défilait devant mes yeux à une vitesse supersonique… comme si ces paysages ensoleillés, lumineux, étaient assemblés, tel un patchwork aux teintes multicolores… « Hormis mes obsèques en terre africaine… très joyeuses, fête du voyage dans l’autre monde… »
Et dans tous ces décors de rêve… une femme, au visage rond, aux cheveux d’un noir de jais m’attend… C’est un lien d’âme à âme.

Claire, seconde Chandelle Magique


Après une journée si intense, à la nuit tombée, ai sombré dans les bras de Morphée. Et dans le silence du ciel étoilé…de doux rêves emplis de grand bonheur m’ont habitée…
Attends leur retour pour la nuit prochaine… !
Ai débuté mon cérémonial…

La flamme de la bougie était lumineuse voire impressionnante… puis, tout à coup, brûla faiblement. J’ai entouré de mes deux mains cette faible étincelle de vie…Miraculeusement, une flamme féérique, d’une luminosité dorée s’est élevée et s’est mise à crépiter… imperceptiblement, s’est mise à tourner autour de ce que j’appellerais « une mèche à l’apparence rigide… »

Je me laissais bercer par ma respiration… tout devint léger, aérien, impalpable, immatériel… visite l’immensité céleste… l’infini… à califourchon sur le dos d’un aigle… tout n’est que silence… nous survolons des paysages à couper le souffle… des cascades vertigineuses… des lacs aux eaux calmes et limpides, bleu turquoise, entourés de trembles… de forêts de conifères… de falaises…

« Suis en symbiose avec cet élégant rapace. » Du bonheur pur… !
Me suis délectée à contempler un nuage blanc qui traînassait au-dessus de ma tête… il se détendait…s’étirait…se gonflait… il m’a surpris à déployer sa masse tout ouatinée… la galaxie ne semble avoir aucun secret pour nous… Nous volons… planons… … ai découvert mon havre de paix, mon éden, mon paradis dans la légèreté de l’être…

Ma p’tite voix m’a soufflé : « Si tu veux voler, tu dois te libérer de tout ce qui pèse. »

Paradoxe bizarre :
Simultanément, je suis à cheval. Je monte à cru. J’ai pris la clé des champs. Le cheval galope… galope dans l’écume des vagues s’échouant sur le sable. La tension que j’exerce sur les rênes l’invite à aller toujours plus vite… Plage de graviers, plage de sable… au loin, j’aperçois des dunes… Je suis en osmose avec la plus belle conquête de l’homme. Je m’éclate… !

« Personne ne peut fuir son cœur… c’est pourquoi il vaut mieux l’écouter ! »

Pourquoi ai-je entrouvert les yeux… ? Pour assister à la plus époustouflante danse d’une flamme qui sculpte une déesse…ou est-ce une naïade voire une nymphe… ! Qu’importe le nom… ! Un mirifique KDO de l’Univers.